Annuaire|Bibliothèques|Cours en ligne|Plan d'accès|Contact|Emploi|Agenda
Fr|En
UMONS > Faculté des sciences >1965 - 2015 >

Bref historique de la Facult des Sciences Mons

Naissance

La Facult des Sciences nat avec la mise sur pied du Centre Universitaire de l'tat Mons, dans le cadre de la loi sur l'expansion universitaire du 9 avril 1965. Les premiers cours sont organiss la rentre 1965 dans le cadre du dmarrage du premier cycle (candidature, dans la terminologie de l'poque, d'une dure de deux annes) en sciences chimiques et en sciences physiques. Le succs est au rendez-vous, il y a plus de 90 inscrits ds la premire anne, plus de 140 la rentre 1966 (dont prs de 110 en 1re anne). La facult ne disposant pas encore de ses propres btiments, les cours sont organiss dans les locaux de la Facult Polytechnique de Mons, notamment dans le btiment historique de la rue de Houdain.

La rentre 1967 voit le second cycle (licence, dans la terminologie en vigueur, d'une dure de deux ans) en sciences chimiques et en sciences physiques dmarrer mais galement l'installation de la Facult des Sciences sur le campus de la plaine de Nimy, situ entre le chemin du Champ de Mars et l'avenue Maistriau, la construction des btiments provisoires, les chavilles 1 et 2, tant acheve.

La premire promotion de diplms de la Facult des Sciences sort en juillet 1969. Parmi les diplms, il y a les chimistes Robert Muller, actuel doyen de la Facult de Mdecine et Marcel Dosire, qui fera toute sa carrire l'universit et deviendra professeur dans la facult.

Les enseignants qui ont men bien cette entreprise de fondation de la facult sont essentiellement issus de la Facult Polytechnique de Mons. Parmi les enseignants de l'anne acadmique 1967-1968, mentionnons les diffrents prsidents et secrtaires de jurys, savoir les professeurs MM. Ceuleneer, Danguy, de Gottal, Derwidu, Dirkx, Doehaerd, Garsoux, Grard, Lambert, Maquestiau, Point, Van Cakenberghe et Van der Poorten. Ceux-ci seront la base de la cration des Instituts de Chimie et de Physique, au sein de la Facult.

L'poque est trouble dans le monde occidental. Mai 68 est l, mme dans cette facult naissante, loigne des capitales du mouvement tudiant. Les photos ci-contre o on peut reconnatre les acteurs de l'poque, tudiants et enseignants dans le fameux auditoire 77 du Chaville I, premier btiment du Campus de la Plaine, en tmoignent. Cette priode voit les discussions sur la fusion entre le Centre Universitaire de l'Etat Mons et la Facult Polytechnique de Mons chouer; la Facult des Sciences sort doucement du giron de cette dernire, tout en maintenant de nombreux liens notamment au niveau des enseignements. Particulirement emblmatique de ce lien avec la Facult Polytechnique est la carrire du Professeur Jacques Franeau, qui ayant commenc sa carrire la Facult Polytechnique de Mons, deviendra professeur la Facult des Sciences, recteur de l'Universit de l'tat Mons, tout en continuant enseigner la Physique dans les deux facults.

En 1971, avec les modifications de la loi sur l'expansion universitaire (28 mai 1971), le premier cycle des tudes en sciences mathmatiques est organis et se poursuit en 1973 avec l'organisation du second cycle. Les premiers diplms, licencis en sciences mathmatiques, sont proclams en juillet 1975. L'organisation de ce cycle d'tudes en sciences mathmatiques a vu le recrutement de nouveaux enseignants, notamment les professeurs MM. Boffa, Dang, Nol, Lumer et Van Praag, qui seront la base du dveloppement de l'Institut de Mathmatique.

Campus

En 1978, quand j'entre en premire candidature, l'ensemble des btiments de type Chaville, le centre sportif et le restaurant universitaire du campus de la Plaine de Nimy sont en service, les voiries et parkings sont en phase d'achvement. Les services de la Facult des Sciences sont essentiellement hbergs dans les Chavilles 1, 3, 4 et 5. Les autres btiments sont occups par la Facult de Mdecine et Pharmacie et l'cole des Interprtes Internationaux. Le campus ne connatra une nouvelle phase de dveloppement qu' partir du dbut des annes nonante avec la construction des Grands Amphithtres, mis en service fin 1992, du Btiment de l'cole des Interprtes Internationaux en 1995 et ensuite le Pentagone fin 1997, qui prfigurera l'abandon et la dmolition des Chavilles 1, 2 et 3 et finalement la construction du btiment Mendeleev, inaugur le 4 septembre 2009. Ce dernier hberge une grande partie des services de l'Institut de Chimie de la Facult. Cette politique de construction de btiments pour remplacer les chavilles, btiments provisoires, initialement prvus pour une dure de vie d'environ vingt ans, est largement rendue possible grce au dcret sur l'autonomie financire des ex-universits de l'tat, vot dbut des annes nonante.

Expansion

Les annes quatre-vingt sont synonymes de l'extension du nombre de cursus organiss par la facult. A la rentre 1981, la facult est autorise organiser la premire anne du cycle de candidature en sciences biologiques. Ce nouveau cycle d'tudes s'organise largement grce une collaboration avec les enseignants de la Facult de Mdecine. La mme anne voit natre le premier cursus autonome en informatique, organis par la facult: le certificat d'tudes en informatique. Ces dveloppements se poursuivent avec la mise sur pied du second cycle en sciences biologiques et la Facult diplme son premier licenci en sciences biologiques en 1985. Ds l'anne acadmique 1982-1983, l'Institut de Mathmatique cre la premire anne de ce qui deviendra par la suite, la premire candidature en sciences informatiques; mais la loi en vigueur l'poque empche d'utiliser cette dnomination; on parle alors de sciences mathmatiques, orientation spciale en informatique. Ce cursus ne s'appellera candidature et licence en informatique qu' partir de la rentre 1996. Signalons galement divers cursus plus ou moins phmres dont l'existence d'un cycle spcial tudiants marocains en sciences mathmatiques dans le cadre d'un accord cadre entre la Belgique et le Maroc, qui perdurera jusqu'en 1987-1988, et la mise sur pied d'un certificat approfondi en informatique ds l'anne acadmique 1982-1983. Au cours des annes quatre-vingt, l'architecture administrative interne de l'Universit de l'tat Mons volue et se structure en deux centres interfacultaires, le centre interfacultaire des sciences humaines (CISH) et le centre interfacultaire des sciences et de la mdecine (CISEM), auquel la Facult des Sciences est rattache. Le conseil du CISEM se runit pour la premire fois le 16 avril 1986. De cette poque date la structuration des Instituts sous une forme proche de celle actuellement en vigueur. Le CISEM permt d'officialiser la coopration entre les deux facults; en effet, la facult de Mdecine et Pharmacie comprend des services de Chimie, Physique et Mathmatique. Ce cadre favorise le dveloppement de la section biologie et amne la cration d'un institut commun aux facultsde Sciences et de Mdecine et Pharmacie: l'Institut des Sciences de la Vie. Le dveloppement de l'enseignement de l'informatique au sein de l'Institut de Mathmatique, largement d l'initiative du professeur Pierre Dufour, amne cet institut tre renomm Institut de Mathmatique et d'Informatique en janvier 1987. En mai 2001, cet Institut se scindera en deux instituts distincts, l'Institut d'Informatique et l'Institut de Mathmatique. Quoique les annes quatre-vingt voient une certaine expansion de la Facult, celles-ci sont marques par des mesures gouvernementales qui induisent un plan drastique d'conomie pour les universits et notamment pour la jeune universit de l'tat Mons, qui au dbut des annes nonante deviendra avec les lois de rgionalisation de l'enseignement suprieur, l'Universit de Mons-Hainaut. L'volution du paysage universitaire de la communaut franaise de Belgique avec les dcrets de 1994 et de 2004 amnent leur lot de modifications, notamment dans l'appellation et l'organisation des cursus, ceux-ci se dclinant dsormais en un premier cycle de bachelier d'une dure de 3 ans et un second cycle de master d'une dure de minimum 2 ans. la rentre 1998, la facult installe un second cycle en informatique, en horaire dcal Charleroi. Celui-ci bnficie du support de l'Universit Libre de Bruxelles (ULB), plusieurs cours tant assurs par des enseignants de celle-ci. D'autres collaborations avec l'ULB permettent la cration de cursus Charleroi, notamment une licence en biochimie (celle-ci disparatra avec le dcret de 2004) et beaucoup plus rcemment d'un master bilingue franais-anglais en biochimie, biologie molculaire et cellulaire, finalit spcialise en physiopathologie molculaire. Ces dveloppements amnent le recrutement de professeurs et la cration de nouveaux services respectivement au sein de l'Institut des Sciences de la Vie et de l'Institut d'Informatique.

UMONS

Le dcret du 31 mars 2004 qui adapte l'enseignement universitaire l'volution europenne de l'enseignement suprieur modifie la structure des tudes comme dj mentionn ci-avant mais modifie galement fortement le paysage universitaire au travers de la cration des Acadmies et des diffrents incitants fusionner les institutions d'une mme Acadmie. Suite cela, les discussions pour la cration d'une nouvelle universit Mons par fusion de la Facult Polytechnique de Mons et l'Universit de Mons-Hainaut reprennent. Elles aboutiront la cration de l'Universit de Mons la rentre 2009. Les prparatifs de cette fusion seront marqus ds la fin 2007 par la disparition des centres interfacultaires, les facults hritant des comptences de ces derniers. Ces modifications de structure entraneront la disparition de l'Institut des Sciences de la Vie au profit d'un Institut de Biologie. Le projet UMONS a vu les structures de l'Universit se modifier rapidement, avec notamment la structuration de la recherche en entits interdisciplinaires, les Instituts de Recherche, qui seront oprationnels la rentre 2012. Une des consquences sera la transformation des Instituts de la Facult en Dpartements. La facult sera donc dsormais constitue de cinq dpartements, savoir les dpartements de biologie, de chimie, d'informatique, de mathmatique et de physique. Ses chercheurs sont parties prenantes des Instituts de Recherche de Biosciences, de Recherche sur les Systmes Complexes, des Technologies de l'Information, de Science et Ingnirie des Matriaux et de l'Institut Numdiart.

Recherche et diplms

Ds sa cration en 1965, la facult met l'accent sur le dveloppement de la recherche, notamment au travers de la formation des doctorants. Rapidement les diffrents instituts dveloppent des recherches reconnues internationalement. Cette politique est renforce par un recrutement en partie exogne de chercheurs rputs. Tous les Instituts de la Facult entretiennent de nombreuses et fructueuses collaborations internationales avec des institutions trangres prestigieuses, que ce soit par des collaborations individuelles ou par leur participation des rseaux internationaux. Nous ne ferons qu'esquisser quelques faits marquantsde ce dveloppement de la recherche au sein de la Facult des Sciences.

Ds ses dbuts, le service du Professeur Fernand Grard collabore avec le CERN, cette collaboration de longue haleine a men l'Institut de Physique tre partie prenante de la dcouverte du boson de Higgs. L'Institut de Chimie participe largement au dveloppement de la recherche en sciences des matriaux, depuis sa cration. Dans le cadre des programmes europens dits de l'Objectif 1 en Hainaut, l'Institut est la base de la cration du centre de recherches Materia Nova. Parmi les chevilles ouvrires de ce dveloppement sont les professeurs Brdas, Dosire, Dubois, Flammang, Hecq et Point. L'anne 2011 a vu un chimiste de l'Institut class parmi les 100 chercheurs les plus influents des dix dernires annes dans le monde dans le domaine de la chimie et trois d'entre eux parmi les 100 chercheurs les plus influents en sciences des matriaux (classement tabli sur la base des citations et des publications, l'occasion de l'anne mondiale de la chimie). Ce rsultat, qui place la recherche de l'Institut de Chimie au pinacle de la recherche mondiale, est d'autant plus remarquable que ces membres de la Facult sont les seuls chimistes belges dans ce classement international et que deux d'entre eux ont obtenu tous leurs diplmes universitaires au sein de notre institution.

L'Institut de Mathmatique a vu plusieurs de ses doctorants devenir professeurs d'universit dans des institutions trangres, citons parmi elles l'universit de Durham en Angleterre et les universits de Valenciennes et de Lens en France. L'Institut de Biologie participe des programmes de recherches notamment avec la NASA, mais aussi dans le domaine de la biologie marine, ce qui a conduit la mise sur pied d'une ferme d'aquaculture d'holothuries, spin-off cre en collaboration avec l'universit de Tular Madagascar. L'expansion de l'Institut d'Informatique depuis le dbut des annes 2000 a conduit celui-ci a participer plusieurs programmes internationaux, notamment de l'European Science Foundation. Ce dveloppement de la recherche au sein de tous les instituts est marqu par l'augmentation du nombre de doctorants au sein de la facult ces dix dernires annes, particulirement au sein des Instituts de Biologie, d'Informatique et de Mathmatique, mais galement par l'augmentation des crdits extrieurs (nationaux et internationaux) obtenus. Actuellement, prs des trois quarts des chercheurs de la facult sont employs sur des fonds extrieurs.

En prs de 50 ans d'existence, la facult a diplm de nombreux tudiants. Outre les chimistes cits ci-avant pour leur classement parmi les 100 meilleurs chercheurs du monde, de nombreux diplms de la Facult des Sciences ont ralis une brillante carrire, que ce soit dans les milieux acadmiques ou des entreprises. On ne peut videment tous les citer ici, mais nous ne rsistons pas citer le cas de l'ex-Premier Ministre de Belgique, Elio Di Rupo, qui obtint son diplme de licenci en sciences chimiques en 1975 et son doctorat en sciences chimiques en novembre 1978, au sein de la Facult des Sciences de Mons.

Je prie les lecteurs d'excuser les imprcisions et les ventuels oublis dont je suis seul responsable.
Christian Michaux,
Doyen de la Facult des Sciences.